Le prix du Loyer à Lyon

Le loyer n’est pas donné à Lyon

L’observatoire local des loyers de l’aire métropolitaine lyonnaise vient de rendre public ses premiers chiffres pour 2015.

Lyon est une ville internationale  bien classée comme meilleure ville de France, elle attire beaucoup d’étudiants et des jeunes actifs. Pour y trouver un logement malgré la forte demande, il faut être patient et avoir un budget conséquent.

Après Paris, Bordeaux et Marseille, Lyon est le territoire dont le prix du loyer est le plus élevé, quel que soit le type de logement.

 

Loyer médian : 11,10 € par m2

Le loyer médian dans l’agglomération lyonnaise en 2015 est de 11,10 € par m2. Le parc social, lui, propose un loyer médian quasiment deux fois moins cher : à 5,80 € par m2.

Louer à un pro ou à un particulier ?

D’après les enquêtes de l’observatoire, vous louerez le mètre carré moins cher en passant par un professionnel. Il y a en effet 0,50 € par m2 d’écart. Il n’y a pas de petites économies.

L’observatoire local des loyers ne tient cependant pas compte des frais d’agence. À noter que le parc locatif privé est géré à 41 % par des professionnels de l’immobilier, soit deux logements sur cinq.

Un turn over important

Un logement sur trois a changé de locataires en 2015 (un sur quatre pour les grands logements). La “relocation” induit une augmentation du prix du loyer, qui sera plus importante dans les plus petits logements (T1) et dans le parc ancien. À l’inverse, dans le parc récent, la relocation est en baisse.

Plus c’est petit, plus le m² est cher

Un T1 se loue 5 € par m2 de plus qu’un T4. Ainsi, un T1 se négocie en moyenne à 14,50 € par m2 , un T2 11,90 € par m2 , un T3 10,50 € par m2 , un T4 et plus 9,50 € par m2.

Plus on est loin, plus c’est grand

La taille des logements augmente à mesure que l’on s’éloigne du centre ville. Le marché lyonnais propose davantage de petits logements, qui représentent 19 % du parc locatif privé contre 10 % en moyenne hors de Lyon.

Il existe d’autres possibilités de trouver un logement à Lyon avec un petit budget : la colocation. Vous y rencontrerez de nouvelles personnes venues du monde entier, cette pratique se démarque par son côté convivial.

Malgré le montant élevé du loyer, Lyon reste une ville dynamique avec beaucoup d’opportunités.

L’observatoire local des loyers

La loi Alur de mars 2014, a créé des observatoires locaux des loyers. L’idée est de connaître le montant des loyers dans le parc privé pour mieux l’adapter dans la vie politique urbaine. L’observatoire local des loyers de l’agglomération lyonnaise (OLL), composé notamment de la Métropole, a confié à l’agence d’urbanisme de Lyon le recueil du montant des loyers auprès des régies et agences immobilières ainsi qu’auprès des bailleurs et/ou des locataires via un site internet dédié.

Laissez un commentaire





6d5b1fd82d02e0e2c41598570eedfe52GGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG